bandeau photolabellle

Un sentiment de vie



Texte de Claudine Galea

Mise en scène de Jean-Michel Rabeux

Création le 20 septembre 2021
au Théâtre de la Bastille

D l y a quelques jours, Claude Degliame, Nicolas Martel et moi, nous nous sommes jetés dans le dernier texte de Claudine Galea. Ça s’appelle Un sentiment de vie, et ça raconte les rapports d’une fille et de son père, en jouant de la grande Histoire, mais aussi des infimes douceurs quotidiennes, de Franck Sinatra, de la littérature et de tant de choses légères et capitales qu’on a intérêt à être bons.
Comme avec les grands textes, dès la première lecture, j’ai reconnu mon histoire dans cette histoire-là, sans pourtant l’avoir vécue. L’occupation je n’étais pas né, la guerre d’Indochine j’étais enfant, la guerre d’Algérie adolescent, le rapatriement des pieds noirs, j’étais jeune homme, mais ces évènements ont évidemment forgé une sorte de paysage mental, une appartenance, qui fondent tous les français, même les plus jeunes, car ces mémoires-là se transmettent longtemps, comme celles des musiques populaires, elles traversent les générations.
On ne sait pas encore grand-chose de ce qui va se passer sur le plateau, hormis qu’il y aura musique live et chansons très populaires, mais on sait qu’on le joue en Septembre 21 au Théâtre de la Bastille, et que c’est un privilège de savoir ça en ce moment où personne ne sait grand-chose sur grand-chose. A moins que d’ici là nous soyons tous plus ou moins morts.
Je plaisante.

Ecrire pour survivre

 Le décor c’est une scène de théâtre, La mise en scène c’est les acteurs.

Calendrier de création

Distribution

fleuron footer
Contacts | Mentions légales | Plan du site